Visiteur

digitdigit
digitdigit
digitdigit
digitdigit

La ligne D du RER


img

Le emoemo, avec ses 160 km de longueur, est la seconde ligne la plus longue du Réseau Express Régional (RER), la première étant le emoemo.
La ligne D du RER a été construite en utilisant les infrastructures existantes du réseau de Paris-Nord ainsi celles du réseau de Paris-Lyon. Pour pouvoir relier Paris-Lyon et Paris-Nord, la ligne traverse Paris, via Châtelet-les-Halles où elle donne correspondance aux lignes emo et emo du RER ainsi que de nombreuses lignes de métro. La ligne a une mauvaise réputation parmi le public à cause d'une irrégularité assez élevée par rapport aux autres lignes de RER.
La ligne est entièrement exploitée par la SNCF (sous le nom Transilien), excepté le tunnel entre la Gare du Nord et Châtelet-les-Halles, géré par la RATP ainsi que la station Châtelet-les-Halles.

HISTOIRE

En 1987, un nouvel indice apparaît pour les lignes du RER, c'est l'indice emo.
La première partie du emoemo a été inaugurée entre Châtelet-les-Halles et Villiers-le-Bel. Pour atteindre la gare de Châtelet-les-Halles, il a été décidé que le tunnel entre la Gare du Nord et Châtelet-les-Halles serait partagé entre le emoemo et le emoemo. Une décision qui, jusqu'aujourd'hui, pose de grands problèmes de régularité sur les deux lignes.

pic
pic
Signalétique de la ligne
pic
pic
Signalétique de la ligne

L'idée était de rattacher la ligne au réseau Paris-Lyon en passant par la gare souterraine banlieue de la Gare de Lyon, édifiée en 1980, qui jusqu'alors se terminait en heurtoir (C'était d'ailleurs à cet endroit, en 1988, qu'un "petit gris" avec des freins desactivés percuta une autre rame à quai, à la vitesse de 70 km/h...).
Pour cette nouvelle liaison, l'erreur du tunnel commun avec le emoemo (par rapport au tunnel commun entre le emoemo et le emoemo) n'a pas été effectuée à cause d'un trafic important sur la ligne emo (ouf !). La décision de construire deux tunnels monotubes a été prise pour relier Châtelet à la gare souterraine de Paris-Lyon. La vitesse est cependant moindre que celle du emoemo... L'inauguration a tout de même été effectuée en septembre 1995. Les réseaux Paris-Nord et Paris-Lyon sont désormais reliés entre eux. Ensuite, le temps passant, des branches et prolongements ont été ouvertes au RER, toujours sur des voies existantes, principalement au sud de la ligne.

img

Le plan du emoemo à l'intérieur des trains

img

Un panneau d'Infogare du emoemo à Châtelet-les-Halles

La ligne emoemo connaît une situation particulière par rapport à ses soeurs : deux tronçons sont exploités dans le cadre de la ligne emoemo, mais ne sont pas officiellement intégrés dans son programme à cause de fréquences peu élévées. Ces deux tronçons, quand même reliés avec Paris, sont : la branche entre Corbeil-Essones et Melun ainsi que la liaison entre Orry-la-Ville et Creil, d'où une couleur verte claire au lieu de verte foncée visible sur les plans de la SNCF; sur les plans de la RATP ces branches n'existent pas du tout.
Une autre particularité touche également cette ligne : c'est la seule qui "sort" de l'Île-de-France, et ce deux fois ! En effet, au sud, elle relie Malesherbes qui est dans le département du Loiret (45) et au nord, elle relie plusieurs villes dans le département de l'Oise (60) avec les gares suivantes : La Borne Blanche, Orry-la-Ville Coye, Chantilly-Gouvieux et Creil.

pic
pic
INFOGARE petite version
pic
pic
INFOGARE grande version

pic
pic
Le coeur de la ligne : Gare de Lyon
pic
pic
Gare typique : Le Vert de Maisons

LE POINT NOIR DU RER D

La construction du tunnel entre Châtelet-les-Halles et Gare du Nord a été la plus grosse erreur prise pour le RER D.
Dès le début, ce tronçon a posé problème pour plusieurs raisons. Deux entités différentes (rappel : la RATP et la SNCF) empruntent ce tunnel exploité par la RATP. L'erreur a même été reconnu par les plus hautes instances à la SNCF...
Donc, dès que le moindre grain de sable se pose dans ce tunnel, les deux réseaux sont fortement touchés et avec l'effet domino, ceci nuit aux autres trains au nord et au sud des deux lignes.
La SNCF Transilien espère pouvoir améliorer la situation en effectuant le plus de missions possibles s'arrêtant à la Gare de Lyon (seuls les missions provenant du sud de Paris). En plus de ceci, un plan d'urgence a été mis en place au milieu de l'année 2008 pour faire face aux nombreux problèmes de la ligne (voir section "futur de la ligne" ).
Enfin, la ligne emoemo dessert certains quartiers de banlieue réputés pour être problématiques, ce qui cause pas mal d'intrusions sur les voies, une augmentation de l'insécurité dans les gares ainsi que dans les trains. Ainsi sur ce point, la SNCF investit fortement pour améliorer la situation.

L'irrégularité en chiffres (source [1]) :

  • 2007 : 17,8 %
  • 2006 : 15 %
  • 2005 : 13,7 %

pic
pic
Le tunnel commun RER B/D
pic
pic
Le tunnel commun RER B/D

Les principales causes de cette irrégularité (source [1]) sont de :

  • 33% : causes SNCF (matériel défectueux, autres retards en zone SNCF)
  • 20% : incidents dans le tunnel commun emoemo/emoemo entre Châtelet-les-Halles et Gare du Nord
  • 17% : malveillance
  • 15% : infrastructure (rails cassés, rupture de caténaire, etc...)
  • 6% : accident de personne

MATÉRIEL ROULANT

La ligne emoemo est exploitée principalement avec le matériel Z20500, qui est à deux niveaux. Ce matériel est actuellement en cours de rénovation, grâce à un programme de co-financement entre le STIF et la SNCF.
Les rames, avant rénovation, portent la livrée Île-de-France, avec les couleurs bleu, blanc et rouge. Les rames modernisées sont bleues avec des pastilles colorées. L'intérieur a également été aménagé : les sièges sombres et souvent dégradés sont remplacés par des sièges à feutre bleu, plus larges mais malheureusement inconfortable.

pic
pic
Z20500 non-rénové
pic
pic
Z20500 non-rénové

pic
pic
Z20500 rénové
pic
pic
Z20500 rénové

En plus des Z20500, on retrouve des Z5300, aussi connu sous le nom « petit gris », qui circulent pour certaines missions depuis la Gare de Lyon vers le sud (typiquement la mission NICE). Dans le programme d'urgence présenté pour résoudre de nombreux problèmes d'exploitation, la SNCF Transilien a annoncé que ces rames vont disparaître prochainement en faveur des Z20500.

Ensuite, on peut parfois tomber sur des rames à deux niveaux de la première génération, les Z5600 qu'on retrouve principalement sur la ligne emoemo. Ces rames sont actuellement en train d'être légèrement rénovées. Une rénovation lourde est prévue une fois la rénovation pour les Z20500 effectuée.

LE FUTUR DE LA LIGNE

Le futur de la ligne emoemo n'est pas très clair. La SNCF a fait du RER D une priorité (parmi tant d'autres) pour essayer de ne pas faire pire.
Comme écrit dans le programme d'actions présenté le 27 mai 2008 [1], la SNCF s'engage avec un budget de 100 millions d'euros afin de moderniser la ligne. D'ici fin 2009 cet argent sera utilisé pour :

  • La ponctualité : 42 millions d'euros
  • Information et accueil voyageurs : 21 millions d'euros
  • Tranquillité et sécurité des voyageurs : 7 millions d'euros
  • Confort et disponibilité des équipements : 13 millions d'euros

La somme donne 83 millions d'euros. La différence (17 millions d'euros) reste disponible pour renforcer les points cités ci-dessus en cas de besoin.

Le plus grand changement sera le nombre de missions qui auront Gare de Lyon pour terminus (missions venant du sud de Paris). En fait, la SNCF a décidé de couper la ligne en deux. Certains interprètent cette démarche comme une régression et dont le nom RER ne serait plus très applicable. Mais le but est d'améliorer la régularité en faisant circuler moins de trains vers Paris, ce qui soulagera le tunnel commun (qui connaît le flux de trafic le plus élevé d'Europe) entre le emoemo et le emoemo entre Châtelet-les-Halles et Gare du Nord.
De plus, le changement de conducteur sur le emoemo à la Gare du Nord (suite au passage de la zone RATP à la zone SNCF ou vice-versa) sera supprimé, ce qui devrait réduire l'irrégularité.

pic
pic
Programme de rénovation

Enfin, la SNCF va également investir dans les points suivants :

  • Protection des infrastructures pour lutter contre le vandalisme
  • Mieux informer les voyageurs avec une révision générale des écrans et une révision de la signalétique
  • Jusqu'à fin 2009, les Z20500 seront rénovés et arriveront sur la ligne avec un rythme d'un train tous les trois semaines
  • Rénovation de 14 gares
  • Amélioration et extension de la vidéoprotection

Finalement, il existe un projet pour déplacer la gare de Villeneuve-Prairie légèrement vers le nord pour rejoindre le TVM dans une nouvelle gare "Pompadour".

MISSIONS

Les missions d'exploitation sont basées - comme pour chacune des lignes du RER et du Transilien - sur la destination. Les destinations sont codées comme de cette façon pour le emoemo :

(mise à jour pour service hiver 2008-2009)

PREMIÈRE LETTRE : destination du train
A*** = Gare du Nord
B*** = Malesherbes
D*** = Gare de Lyon
F*** = Goussainville
J*** = Juvisy
L*** = Orry la Ville Coye
M*** = Châtelet-les-Halles
N*** = Combs-la-Ville Quincy
R*** = Corbeil Essonnes
S*** = Creil
T*** = La Ferté Alais
U*** = Stade de France - Saint Denis
V*** = Villiers le Bel - Gonesse
X*** = Villeneuve Saint-Georges
Z*** = Melun


SIGNIFICATION DEUXIÈME LETTRE : desserte entre Gare de Lyon et Villeneuve Saint-Georges
*A** = [Maisons Alfort Alfortville] [Le Vert de Maisons]
_______[Villeneuve Prairie] [Villeneuve Triage] [Villeneuve Saint-Georges]
*E** = [Maisons Alfort Alfortville] [Le Vert de Maisons]
_______[Villeneuve Prairie] [Villeneuve Triage] [Villeneuve Saint-Georges]
*I** = [Maisons Alfort Alfortville] [Le Vert de Maisons]
_______[Villeneuve Prairie] [Villeneuve Triage] [Villeneuve Saint-Georges]
*O** = [Maisons Alfort Alfortville] [Le Vert de Maisons]
_______[Villeneuve Prairie] [Villeneuve Triage] [Villeneuve Saint-Georges]
*U** = [Maisons Alfort Alfortville] [Le Vert de Maisons]
_______[Villeneuve Prairie] [Villeneuve Triage] [Villeneuve Saint-Georges]

SIGNIFICATION TROISIÈME LETTRE : desserte branche au sud de Villeneuve Saint-Georges
**C* Branche via Combs-la-Ville à Melun
**P* Branche via Évry-Courcouronnes à Corbeil Essonnes
**V* Branche via Ris-Orangis à Corbeil Essonnes

SIGNIFICATION QUATRIÈME LETTRE : sens de circulation et la desserte de la gare de Viry-Châtillon
***A Circule dans le sens Sud-Nord, dessert Viry-Châtillon
***E Circule dans le sens Sud-Nord et Nord-Sud, ne dessert pas Viry-Châtillon
***O Circule dans le sens Nord-Sud, dessert Viry-Châtillon

Explication de la composition des codes missions provient de la source [3].

Pour la liste intégrale des codes missions du service hiver 2008-2009, cliquez sur le tableau ci-dessous pour l'agrandir. Ce tableau est également disponible en format PDF.

pic
pic
Tableau complet des missions RER D service hiver 2008-2009


Légende du tableau :
Vert clair = provenance du train
Vert classique = gare desservie
Vert foncé = terminus du train
Gris clair = branche non desservie
Gris foncé avec une croix = Le train ne dessert pas cette gare


Références :
[1] PROGRAMME D'ACTIONS DE LA LIGNE D [27 MAI 2008], SNCF Transilien (Dossier Presse)
[2] RIHO / HORAIRES SNCF version hiver 2008/2009
[3] NOUVEAUX CODES MISSIONS 14 DECEMBRE 2008 [PRINCIPES GÉNÉRAUX], SNCF Transilien

SymbiozCope Menu
RER & Transilien
Matériel Roulant
Les lignes du RER
Le RER A
Le RER B
Le RER C
Le RER D
Le RER E
Du fret dans le RER
SACEM
Les Z6400


» version imprimable
» demande d'édition

Article écrit par :
   cr-corporation
Dernière mise-à-jour par :
   Nico
Dernière mise-à jour le :
   04-10-2009
Nombre de vues :
   31522

» Exprimez-vous sur l'article

© Copyright SYMBIOZ / CR-Corporation — 2017 — contactconditions généralesplan du siteSYMBIOZ in English — total visiteurs : 644 379 — HTML 4.01-T CSS 2.0